Reflux et sommeil du bébé : aider votre nourrisson atteint de RGO

Votre bébé souffre-t-il de reflux ou de RGO ? Le reflux peut provoquer des réveils nocturnes, une gêne en position allongée et des siestes écourtées. Cependant, un constat de reflux ne sous-entend pas que le bébé ne peut pas apprendre à dormir. Avec un peu de planification et de patience, le reflux et le sommeil du bébé peuvent coexister.

Quels sont les signes de reflux chez les bébés ?

Avant de vous lancer dans l'apprentissage du sommeil, si vous soupçonnez un reflux, vous devez confirmer le diagnostic et essayez ici pour avoir connaissance des vraies causes. Les signes de reflux les plus constatés sont les crachats et vomissements, les troubles de l'alimentation et l'irritabilité chronique. De plus, l'inconfort en position couchée sur le dos, les troubles du sommeil et la congestion chronique peuvent aussi provoquer le reflux.

Comment puis-je aider mon bébé à dormir en cas de reflux ?

Ironiquement, la position de sommeil la plus sûre pour les bébés, à savoir la position couchée sur le dos, est également considérée comme favorisant les reflux acides. Mais il est possible d'adapter la position de sommeil du bébé tout en assurant sa sécurité.

Vous pouvez donner à votre bébé son dernier repas plus tôt que d'habitude, afin de lui laisser plus de temps pour que les aliments se déposent avant qu'il ne s'allonge. Idem pour les repas précédant les siestes. En donnant au bébé environ 30 minutes pour digérer, vous augmentez les chances que les aliments restent dans son estomac et qu'il passe la nuit.

Par ailleurs, la gravité aide les aliments à descendre. C'est pourquoi certains parents choisissent d'incliner le haut du corps de leur bébé vers le haut pendant le sommeil. Il est généralement recommandé de maintenir l'angle à moins de 45 degrés. Vous pouvez obtenir cette position en plaçant une serviette enroulée sous le matelas du bébé, ou en plaçant un cale-matelas pour bébé dans son berceau.