Les grands impacts du COVID-19 sur l’économie mondiale

La crise sanitaire due à la pandémie du coronavirus a entraîné d’énormes déséquilibres dans plusieurs domaines. L’économie n’a pas été épargnée par ce virus qui a plongé le monde à l’arrêt des activités économiques. Vous découvrirez dans la suite de cet article l’impact que cette pandémie a eu sur l’économie mondiale.

COVID-19 : brève aperçue de la situation économique

L’arrêt des activités dans le but de contrer la propagation de la pandémie de coronavirus (COVID-19) a porté un coup énorme à l’économie mondiale. Selon les prévisions, le PIB mondial connaîtra une baisse de 5,2 % pour l’année 2020. Ce pourcentage se révèle être la plus forte récession économique planétaire depuis la Seconde Guerre mondiale. Les perspectives de la Banque Mondiale prédissent que la production par habitant d’un grand nombre d’économies devrait diminuer, une première depuis 1870. Pour les économies avancées, une baisse de l’activité économique de 7 % est anticipée pour l’année. Cette situation est due aux perturbations que la pandémie a engendrées au niveau des échanges, de la finance, de la demande intérieure et de l’offre intérieure. En ce qui concerne les économies en développement et émergentes, elles devront connaître une récession globale de 2,5 % de leur PIB. Aussi, des millions de citoyens basculeront dans l’extrême pauvreté pour l’année 2020 à cause de la baisse de 3,6 % du revenu par habitant.

COVID-19 : Quels sont les pays ayant subi un fort déséquilibre économique ?

Grande puissance économique, les États-Unis devraient connaître une baisse de 6,1 % pour les activités économiques. Quant à la zone euro, les prévisions prévoient une baisse de la production de 9,1 % en 2020. L’activité économique de cet espace a été fortement perturbée par la pandémie du covid19. En Asie, l’activité économique japonaise a connu une baisse de 6,1 % à la suite du ralentissement des activités.

Il faut souligner que les pays qui seront fortement impactés sont ceux dépendant du tourisme et des financements extérieurs. Aussi, ceux ayant une forte dépendance vis-à-vis du commerce mondial et des exportations de produits de base seront largement impactés.